En Tchéquie, une si fragile solidarité pour les réfugiés roms d’Ukraine

Zoé Neboit, 18. května 2022

Depuis plusieurs semaines, des centaines de réfugiés roms ayant fui l’Ukraine, se voient refuser l’obtention de titres de séjour en République tchèque. À Prague, des dizaines de familles dorment à même le sol de la Gare centrale. Une crise humanitaire à ciel ouvert ayant conduit les autorités à édifier, le week-end dernier, un camp surveillé en marge de la ville pour ces réfugiés de guerre non-désirés . . .

Celý článek nejdeš tady.

Napsat komentář

Vaše e-mailová adresa nebude zveřejněna.